Smartphones Huawei, les ventes baissent déjà

0

Le gouvernement américain a interdit à plusieurs sociétés américaines de collaborer avec le géant chinois Huawei. Il a en effet accusé le constructeur chinois d’espionnage. La nouvelle a laissé le monde entier sous le choc. Les chiffres de ventes de smartphones Huawei du mois dernier montrent déjà les premières conséquences.

Une baisse de production consécutive à la baisse des ventes

Le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, a affirmé au siège de la firme chinoise que les ventes internationales des smartphones Huawei avaient connu une baisse de 40% le mois écoulé. Cette décroissance est due aux décisions des autorités américaines à l’encontre de Huawei.

Pour faire face à cette situation, le deuxième constructeur de téléphone au monde devra vite se reprendre. Il devrait donc diminuer la production de smartphones Huawei de 30 milliards, les deux prochaines années. Huawei avait estimé les ventes de 2019 à 125 milliards en début d’année. Elles pourraient se stabiliser à 100 en 2019 et 2020 après l’interdiction.

En mai dernier, le gouvernement américain avait mis Huawei sur une liste noire. Avant de faire des affaires avec Huawei, les entreprises américaines doivent dorénavant avoir une licence avec l’entreprise chinoise. Les États-Unis ont, en effet, affirmé que le premier équipementier Télécom du monde représentait une menace pour leur sécurité.

Les smartphones Huawei ne devraient pas bénéficier des nouvelles mises à jour Android

Ren Zhengfei pense que sa société pourrait retrouver des couleurs dès 2021 car, même si les ventes baissent hors des frontières chinoises, en Chine elles augmentent toujours aussi rapidement. Les frais liés à la recherche et développement ne devraient toutefois pas diminuer malgré la tendance baissière des ventes.

Le dirigeant de Huawei avait banalisé l’impact qu’aurait l’interdiction du gouvernement américain sur son entreprise. La campagne menée par les Washington pour que les différentes entreprises de tech puissent boycotter Huawei, a eu son effet.

Ainsi, les smartphones Huawei ne devraient pas avoir accès aux dernières mises à jour d’Android. Elles pourraient également être dépourvues d’applications Google comme YouTube, Google Maps, Google Chrome et bien d’autres.

Huawei continue de se défendre

La restriction faite par le gouvernement américain a eu un impact sur le traitement accordé aux smartphones Huawei dans certains pays. Les entreprises KDDI et Softbank ont déclaré qu’elles ne commercialiseraient pas les nouveaux téléphones Huawei.

La société ARM, dont le siège est au Royaume-Uni a communiqué à ses agents qu’ils devaient rompre les liens avec le géant chinois. Plusieurs pays ont également exprimé leur crainte à propos du matériel de Huawei. Ils pensent, en effet, qu’il pourrait être utilisé pour fournir des informations sécuritaires au gouvernement chinois.

Huawei a formellement démenti ces allégations et a affirmé que son travail ne représentait aucun risque. Le Royaume-Unis n’a, à ce jour, fait aucune restriction formelle sur les smartphones Huawei. Ce n’est pas le cas de certains pays qui ont déconseillé à leurs sociétés de télécommunications d’utiliser les solutions Huawei pour l’implémentation de la 5G.

On se demande si Huawei n’aura pas encore plus de problèmes à écouler ses produits, surtout lorsqu’on sait que la société se prépare à lancer une nouvelle gamme de Smartphones Huawei Nova 5.

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.