Le photographe de mode Peter Lindbergh n’est plus

1

On le connaissait pour ses clichés en noir et blanc des plus grandes célébrités de la planète fashion. Son professionnalisme et l’authenticité de ses productions lui avaient valu d’être surnommé le roi de la photographie de mode. Car Peter Lindbergh avait toujours su ressortir un aspect jusqu’alors non exploité de la photographie de mode : le réalisme.

« Considéré comme un pionnier dans son art, il a su redéfinir la photographie de mode contemporaine et ses standards de beauté en sublimant les femmes de tout âge », remarquait sa famille dans un communiqué annonçant sa mort ce mardi 03 septembre. Agé de 74 ans, il laisse ainsi derrière lui sa femme Petra, Astrid sa première compagne, ses quatre fils et sept petits-enfants.

Mort de Peter Lindbergh, un passionné d’Arts

C’est à Leszno en Pologne que Peter Lindbergh voit le jour en 1944. Par la suite, sa famille s’installe dans l’ouest de l’Allemagne où il grandit dans la ville de Duisburg. Dès son jeune âge, il avait toujours montré un grand intérêt pour les Arts, passion qui le conduira à poursuivre ses études dans la prestigieuse académie des Beaux-Arts de Berlin. A la fin de son cursus aux Beaux-Arts, Peter opte pour la photographie.

Il fera ses premières armes dans le métier aux côtés du photographe allemand Hans Lux, en tant qu’assistant, avant de voler de ses propres ailes à partir de 1973. En 1978, il intègre le staff du magazine allemand Stern, marquant ainsi le début d’une belle aventure entre la presse magazine et lui. Année après année, on le verra collaborer avec plusieurs magazines de mode comme Vanity Fair, Marie Claire, Elle ou encore Vogue.

Spécialiste des imperfections

C’est sa marque de fabrique. Contrairement à la plupart de ses collègues, Peter Lindbergh a toujours aimé faire ressortir les imperfections de ses sujets, les femmes notamment. La beauté parfaite n’a jamais été de son goût. A ce sujet, il déclarait dans le Guardian en 2016 : « Les grandes enseignes de cosmétiques ont passé le cerveau de tout le monde à la machine. Je ne retouche rien. “Oh, mais elle a l’air fatiguée” me dit-on. Et alors, qu’est-ce que ça fait si elle a l’air fatiguée ? Elle est fatiguée et belle ». Sans artifices et sans maquillage, les femmes les plus célèbres du monde se révèlent face à son objectif. Il a ainsi photographié des tops model comme Cindy Crawford, Linda Evangelista, Naomi Campbell, Christy Turlington et Tatjana Patitz, chacune vêtue d’une simple chemise blanche sur la plage de Los Angeles. En 2009, c’est pour le magazine ELLE qu’il photographie Monica Belluci, Sophie Marceau et Eva Herzigova dans le cadre d’une série dénommée « Stars sans fards ». Son œuvre est alors félicitée par les plus grands professionnels du milieu dont Karl Lagerfeld qui disait de lui qu’il est un photographe qui a réussi à « exprimer de manière forte et définitive sa vision du monde ».

Lire Aussi : Top 10 des meilleurs appareils photo numériques du moment.

Une énorme perte pour la planète mode

Mort de Peter Lindbergh

La mort de Peter Lindbergh représente une grosse perte pour le milieu de la mode. Il venait encore de contribuer pour l’édition britannique du magazine Vogue de septembre avec Meghan Markle comme rédactrice en chef. A cet effet, c’était Salma Hayek, Jacinda Arden (Première ministre de la Nouvelle-Zélande) et l’activiste suédoise Greta Thunberg qui avaient posé devant son objectif. Elles deviennent ainsi les dernières à avoir collaboré avec lui avant son décès.

Share.

About Author

Un commentaire

  1. Pingback: Le designer sud-africain Thebe Magugu remporte le prix LVMH 2019 - Nous Testons

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.