Kim Kardashian : Une ex-détenue égérie de Skims sa marque de lingerie

0

C’était en mai 2018 que Kim Kardashian West, la star de téléréalité s’était rendue à la Maison Blanche, aux fins de plaider pour la libération d’Alice Marie Johnson. Cette arrière-grand-mère de 64 ans purgeait une peine de prison à perpétuité dans une prison de l’Alabama pour trafic de cocaïne. Une semaine après la visite de l’épouse de Kanye West, le président Donald Trump commuait la peine d’emprisonnement de la sexagénaire, permettant à cette dernière de retrouver ses proches après plus de 20 ans d’emprisonnement. Mme Johnson « a purgé près de 22 années dans une prison fédérale pour un délit commis sans antécédents judiciaires », avait expliqué la Maison Blanche. Un an après sa libération, elle est engagée par Kim Kardashian pour promouvoir la marque de lingerie de cette dernière, devenant ainsi une ex-détenue égérie de Skims.

Alice Marie Johnson, l’ex-détenue égérie de Skims

Alice Marie Johnson, l’ex-détenue égérie de Skims

Source Image : The Inquisitr

Depuis qu’elle avait réussi à faire libérer Alice Marie Johnson de prison, on pensait que Kim Kardashian en avait fini avec la vieille femme. Mais c’était sans compter la ténacité de la vedette hollywodienne. C’est ainsi que fidèle à sa volonté de faire de sa marque de sous-vêtements une griffe de mode inclusive avant tout, elle fait appel à cette femme pour en faire l’ex-détenue égérie de Skims. L’occasion pour Mme Johnson de poser dans des sous-vêtements lors de la première campagne de publicité de la marque. Dans une vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux de la marque de lingerie, on retrouve l’ex-détenue afro-américaine portant une combinaison noire gainante.

Une lourde condamnation

Reconnue coupable dans une affaire de trafic de cocaïne, Alice Marie Johnson avait été condamnée à une peine d’emprisonnement à vie en 1997. Une condamnation « bien trop sévère au regard de l’infraction », avait fait remarquer l’ACLU, une organisation américaine de défense des libertés. La sentence de Mme Johnson avait été prononcée sur la base d’une législation fortement répressive qui prévoyait de lourdes peines minimales pour les cas de trafic de drogue.

Elle sera libérée en juin 2018, après que le président Donald Trump a consenti à commuer sa peine, suite à un plaidoyer de Kim Kardashian à cet effet.

Lire Aussi : Top 10 des meilleurs sèche-cheveux du moment.

« Je ne savais même pas qui était Kim Kardashian »

« Je ne savais même pas qui était Kim Kardashian »

Source Image : In Touch Weekly

Devant les caméras, Alice Marie Johnson, ex-détenue égérie de Skims, témoigne : « Je m’appelle Alice Marie Johnson. Je viens de Memphis dans le Tennessee. Je porte une combinaison sculptante. Je purgeais une peine d’emprisonnement à perpétuité depuis 25 ans sans possibilité de libération conditionnelle. Kim a visionné une vidéo de moi, elle a entendu mon histoire et a déclaré : “C’est tellement injuste”. “Je ne savais même pas qui était Kim Kardashian. Elle est allée en guerre pour que je me batte pour moi et ma liberté. C’est pourquoi je l’appelle mon ange de la guerre, parce que rien ne s’est interposé entre elle et ma liberté”.

Il faut dire que l’annonce selon laquelle cette ex-détenue devient l’égérie de Skims n’est pas du goût de tous les internautes. En effet, si certains applaudissent le discours d’Alice Marie Johnson, d’autres par contre accusent Kim Kardashian de chercher à profiter de la condition difficile de la vieille dame pour se faire du buzz et de l’argent.

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.